Mis à jour le 14 janvier, par la Mairie de Villiers-le-Bel

D'où vient l'eau qui coule dans les robinets beauvillésois ? Comment sont mesurés, analysés, suivis les cours cours d'eau valdoisiens ? Éléments de réponses ici :

L'eau

Le Syndicat des Eaux d’Île-de-France SEDIF

Établissement public de coopération intercommunale, le Syndicat des Eaux d’Île-de-France a été créé en 1923. Devenu Syndicat mixte depuis 2001, il dessert 144 communes, dont certaines sont regroupées en communautés d’agglomération ou de communes, sa vocation étant d’assurer la quantité, la qualité et la sécurité de l’alimentation en eau de 4 millions d’habitants.

> En savoir plus sur le SEDIF

Remontons à la source : l'usine de Méry-sur-Oise

Pour alimenter en eau potable notre commune et 38 autres du nord de l'Ile de France, le SEDIF a confié à l'usine de Méry-sur-Oise le soin de traiter l'eau puisée dans l'Oise.

Cette usine fournit ainsi chaque jour 151 000 m3 d’eau à 840 000 habitants du Nord de la banlieue parisienne.

Le traitement de notre "eau du robinet"

Face à la pollution chronique de l’Oise, l’une des rivières les plus exposées aux risques de pollution notamment agricoles et industriels, le site de Méry apparait comme un modèle de solutions technologiques. Combinant des technologies de pointe, elle associe filière biologique effective depuis 1965 et filière membranaire par nanofiltration depuis 1999, et est équipée depuis 2009 d’une unité de traitement des effluents qui participent à l’amélioration de la qualité de traitement de l’eau distribuée.
 

Un petit schéma valant mieux que mille mots ...

> Télécharger la plaquette de présentation détaillée de l'usine

© Mairie de Villiers-le-Bel |  Mentions légales |  Paramétrage des cookies |  Accessibilité
Retour en haut de page