Parc du Ginkgo : le grand musée à ciel ouvert des petits artistes

Une exposition à voir le jeudi 29 et le vendredi 30 juin

Une cinquantaine de classes, issues de 10 écoles, travaillent depuis des mois autour du thème “Passage, Pas Sage”. Peinture, sculpture, œuvres monumentales ou toutes petites, le résultat est aussi varié que leur imagination. L’exposition se tiendra le jeudi 29 et le vendredi 30 juin (ouverture au grand public après 16 h 30).

Et pour exposer de si jolies œuvres, rien ne vaut un bel écrin : celui du parc du Ginkgo. Depuis plusieurs années, c’est là que se déroule l’exposition artistique des écoles de Villiers-le-Bel. L’idée est née il y a 12 ans, du projet un peu fou de l’équipe de l’école Paul-Langevin 2 : créer un musée éphémère réalisé par les enfants. A la base, 6 classes se mobilisent. 12 ans plus tard, elles sont une cinquantaine, issues de 10 écoles : Paul-Langevin 1 et 2, Jean-Jacques Rousseau, Jean-Moulin, Jean-Jaurès élémentaire, Gérard-Philipe élémentaire, Henri-Wallon maternelle et élémentaire, Ferdinand-Buisson élémentaire et maternelle et Emile-Zola maternelle. Mais aussi de l'école primaire de Bouqueval et du collège Léon-Blum.

expoginkgo

expoginkgo-6

Ces derniers jours, on s'activait à Paul-Langevin 2 pour achever les derniers préparatifs...Ces derniers jours, on s'activait à Paul-Langevin 2 pour achever les derniers préparatifs...

«Pendant toute l’année scolaire, les classes ont préparé des œuvres, sur le thème “Passage, Pas Sage”, détaille Agnès Péron, professeur des écoles à Langevin 2, qui porte le projet avec son collègue Jean-Michel Muretti. Elles ont un objet commun pour les inspirer : la boîte. C’est le fil conducteur. L’idée du projet, c’était de sortir du côté “beau” qu’on associe à l’art. Montrer qu’en réalité, cela va bien plus loin que la simple esthétique.» Pour préparer l’exposition, nombre d’élèves ont ainsi visité des musées. Les CM1 de Langevin 2, par exemple, ont arpenté les allées du Palais de Tokyo ou de l’Abbaye de Royaumont. D’autres sont allés au Louvre ou au musée du Quai-Branly.

expoginkgo-9

Des guides… en CM1 ou CM2 !

La Ville, partenaire de l’exposition, finance une partie des matières premières (les petits artistes ont aussi travaillé avec des matériaux de récupération). Ce qui permet toutes les audaces : parapluies peints, petits bonhommes en pot de fleur ou vieil ordinateur transformé en “Homme du futur”. Ne cherchez pas ces œuvres cette année : elles étaient exposées l’année dernière. Les jeunes artistes vont conserver secret le résultat de leur cogitation.

expoginkgo-1

A l'exposition de 2016...A l'exposition de 2016...

Tout du moins, jusqu’au mercredi 28. Les enfants installeront en effet leurs œuvres dans le parc du Ginkgo, le matin. Jeudi 29 et vendredi 30, 1 200 enfants, de toutes les écoles de la Ville, se succèderont dans les salles de Ginkgo, pour admirer ce musée éphémère à ciel ouvert. Avec des guides un peu particuliers : «Ce sont nos élèves de CM1 et de CM2 de l’école Paul-Langevin 2 qui serviront de guides, sourit Agnès Péron. Ils feront une première fois la visite avec nous. Et ensuite, charge à eux d’improviser. C’est très formateur pour eux.» «Ils se prennent au jeu !, rigole Jean-Michel Muretti. J’ai même des élèves qui sont aujourd’hui en 6e mais qui seront présents jeudi et vendredi pour faire les guides : ils voulaient absolument revenir. C’est un moment attendu !»

expoginkgo-3

expoginkgo-4

Jeudi et vendredi, à partir de 16 h 30, les curieux pourront à leur tour découvrir les œuvres. Il ne faudra pas rater cette opportunité : conçues pour être éphémères, vendredi soir, les œuvres seront pour la plupart jetées ou récupérées pour être transformées. Pour clôturer l’exposition, les enfants ont préparé un spectacle, chant et danse. Rendez-vous vendredi, à 19 h, parc du Ginkgo.

expoginkgo-5