Les marcheurs à la découverte du Mont-Griffard

A l’occasion de la Journée de l’Arbre

Une quarantaine de marcheurs a participé mercredi 18 octobre à une “Balade sensible”, organisée par la mission Agenda 21. Direction : le Mont Griffard.

Pour cette balade de 4 à 5 km, les pas des marcheurs les ont menés en direction du plus grand espace naturel de Villiers, le Mont Griffard. But de cette “Balade sensible”, organisée par la Mission Agenda 21, avec le collectif des Bergers urbains, dans le cadre de la Journée de l’Arbre (coordonnée par le Conseil départemental du Val d’Oise) : faire découvrir l’écosystème riche de la forêt beauvillésoise.

baladesensible-1

baladesensible-2

Car il s’agit bien d’une forêt : «L’objectif n’est pas de transformer le Mont Griffard en parc. Mais bien de conserver cette structure naturelle de forêt, prévient Maurice Maquin, adjoint au maire délégué aux Travaux et au Développement durable. Il y a des parties où on a l’impression que ce n’est pas entretenu, mais c’est tout le contraire. Pour préserver la faune et la flore, il faut des clairières, mais il faut aussi des broussailles et des arbres.»

baladesensible-3

La Balade sensible a été l’occasion pour la quarantaine de marcheurs (dont une classe de 6ème du collège Martin-Luther-King et des membres du chantier d’insertion de l’association Espérer 95, qui ont travaillé sur le Mont Griffard) d’observer une partie de la faune et de la flore de la forêt beauvillésoise. Une trentaine d’espèces d’oiseaux, une dizaine d’insectes différents, ainsi qu’une dizaine de types de mammifères ont ainsi été répertoriées par une militante de la Ligue de protection des oiseaux (LPO).

baladesensible-4

Au fur et à mesure de la balade, Valentin Charlot et Pauline Maraninchi, tous deux paysagistes pour le collectif des Bergers urbains, ont montré, directement sur une carte, les différents milieux rencontrés au cours de la balade. Une façon de comprendre, à travers les essences et leur développement, l’histoire du Mont Griffard.

baladesensible-5