Monoxyde de carbone : évitez les intoxications

Le nombre de personnes intoxiquées augmente, pourtant des gestes simples existent

Le monoxyde de carbone est un gaz toxique, invisible et inodore. Il touche chaque année plus d’un millier de foyers. Durant la saison de chauffe 2016-2017, le nombre d'intoxication en France a augmenté de 24% pour atteindre 3 554 personnes exposées.

monoxyde488720Nette augmentation du nombre de personnes exposées aux émanations en 2016-2017

Selon les données de surveillance de la saison de chauffe du 1er septembre 2016 au 31 mars 2017, le nombre de signalements a augmenté de 24% par rapport à la saison précédente, 3 554 personnes ont été exposées à des émanations de monoxyde de carbone, dont 2 295 ont été prises en charge par un service d'urgence hospitalier.

Plus de 8 intoxications sur 10 se produisent de manière accidentelle dans l'habitat.

Si le dysfonctionnement d'une chaudière est la cause d'une intoxication sur deux, l'utilisation inadaptée d'appareils non raccordés : brasero/barbecue, groupe électrogène, chauffage mobile d'appoint (à l'intérieur des locaux, par exemple ou tout particulièrement en période de grand froid ou de coupure d'électricité prolongée), est à l'origine de 25% des intoxications chaque année.

Toutes les classes sociales sont concernées par ces intoxications : environ les deux tiers de foyers intoxiqués sont propriétaires occupants.

A l'approche de la saison hivernale, pour éviter ces risques d'intoxication, des gestes de prévention élémentaires, mais essentiels, peuvent être adoptés et mis en pratique tout au long de l'année.

Monoxyde20171

Conseils

Le monxyde de carbone peut être émis par tous les appareils à combustion (chaudière, chauffage d’appoint, poêle, groupe électrogène, cheminée...).

  • Ne faites jamais fonctionner les chauffages d’appoint en continu : ils sont conçus pour une utilisation brève et par intermittence uniquement.

  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : cuisinière, brasero, barbecue etc.

  • Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation de votre logement, tout particulièrement pendant la période de chauffage : aérez au moins 10 minutes par jour et ne bouchez jamais les aérations de votre logement.

Pour éviter les intoxications, des gestes simples existent :

  • Avant l’hiver, faites vérifier vos installations de chauffage et vos conduits de fumée par un professionnel qualifié.

  • Veillez toute l’année à une bonne aération et ventilation du logement et à une bonne utilisation des appareils à combustion.

  • N’utilisez jamais pour vous chauffer des appareils non destinés à cet usage : brasero, barbecue, cuisinière, etc.

  • Si vous devez installer des groupes électrogènes, placez-les impérativement à l’extérieur des bâtiments.

En savoir plus : www.prevention-maison.fr

Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé (INPES) - www.inpes.sante.fr