La Ressourcerie redonne vie aux objets

C’est un lieu unique à Villiers-le-Bel. Ouvert le 14 septembre, la Ressourcerie permet d’offrir une seconde vie à des objets mis au rebut. Des objets qui sont nettoyés, réparés, parfois customisés et surtout remis en vente par une douzaine de personnes en insertion professionnelle. Un beau projet mené par l’association Imaj.

Depuis quelques jours, on s’active du côté de l’ancienne école maternelle Gérard-Philipe.

Dans la cour, Nassima nettoie de la vaisselle, Adama ponce avec application du mobilier d’école qui a visiblement vécu, Yasmine entreprend de repeindre des planches en bois. Nassima, Adama, Yasmine… : en tout, ils sont une douzaine de salariés à redonner vie à des objets, qui, sinon, auraient fini à la poubelle.

Ressourcerie-2-SITE-INTERNET720

Car tous ces bibelots, meubles, vêtements, bijoux, appareils électroménagers… sont remis à la vente.

Auparavant, ils sont nettoyés, auscultés, réparés et testés. L’ancienne cantine de l’école a été transformée en “showroom”, des centaines d’objets divers sont à vendre, à un prix très modeste : 50 centimes le vêtement de bébé, un euro le jouet ou la paire de chaussures, 5 euros le meuble sur roulettes, une dizaine d’euros le fauteuil, etc.

Ressourcerie-1-SITE-INTERNET720

Insertion professionnelle

Tout est issu de dons. Les particuliers peuvent déposer directement les objets dont ils ne savent pas quoi faire, dans la cour de l’école.

La Ressourcerie s’est aussi associée aux bailleurs sociaux pour proposer des points de collecte, directement en bas des immeubles. Histoire de mettre fin aux dépôts sauvages et à leurs nuisances. Pour l’instant, seuls les Carreaux et le Puits-la-Marlière à Villiers-le-Bel, la Fauconnière à Gonesse et les Lochères à Sarcelles sont concernés, mais l’association espère bientôt toucher toute la ville.

L’idée de la Ressourcerie s’inspire de celle d’Emmaüs : privilégier l’économie de la “récup’” pour aider des salariés en voie d’insertion.

Ils sont une douzaine, pour le moment, à travailler dans les anciennes salles de classe de Gérard-Philipe, encadrés par Alain Sionneau et Annick Kichenama, encadrants techniques. « Nous avons deux profils.

Ressourcerie-4-SITE-INTERNET720

D’abord des 16-25 ans peu qualifiés ou en décrochage scolaire, accompagnés par l’association Imaj.

Ensuite du public adulte, très peu qualifié ou éloigné de l’emploi, que nous aidons à obtenir une qualification », détaille Annick Kichenama.

Le travail à la Ressourcerie leur permettra d’acquérir des compétences, et ainsi de définir et de préparer un projet professionnel en lien avec une conseillère en insertion sociale et professionnelle, formations à l’appui.

Ressourcerie 5 SITE INTERNET

A terme, la Ressourcerie proposera également des ateliers “customisation”, à ses salariés, mais aussi aux résidents du quartier.

Le but, comme l’explique Annick Kichenama, est de « donner un second éclat aux objets ou les détourner de leur fonction première. » Comme ces tee-shirts, transformés en cache-pot à suspendre ou en… bijoux.

Ressourcerie 7 SITE INTERNET

Pratique

La Ressourcerie est située au 6 allée La Fontaine, dans les anciens locaux de l’école maternelle Gérard-Philipe.

La boutique est ouverte les vendredis, de 14h à 18h, et les mercredis et samedis, de 10h à 13h et de 14h à 18h.

  • Les particuliers peuvent déposer leurs objets directement dans les locaux de la Ressourcerie, durant ces horaires.
  • Pour les objets très encombrants, un ramassage à domicile peut être effectué, mais uniquement sur rendez-vous.
    Contactez le 01 39 86 70 10