L’école Jean-Jaurès labellisée Eco-école

Pour un projet autour de la solidarité



L’école Jean-Jaurès a reçu il y a peu un label international, le label Eco-école. Celui-ci récompense un projet d’envergure autour de la solidarité et des émotions, mis en place par l’équipe éducative, mais aussi par les enfants.

C’est un club très fermé, dans lequel il y a peu d’élus. Il y a quelques jours, l’école Jean-Jaurès a rejoint les rangs des écoles labellisées “Eco-école”. Ce label international (https://www.eco-ecole.org/), qui récompense l’investissement de tous les acteurs d’un établissement autour d’une thématique liée au développement durable, peu d’écoles françaises l’ont reçu : plus de 650 écoles primaires, à peine 2500 établissements scolaires, tout niveau confondu. 8 écoles val-d'oisiennes seulement ont été récompensées. C’est dire la qualité de la candidature beauvillésoise et la fierté de toute l’équipe de l’école Jean-Jaurès.

ecoecolejeanjaures-1


Sur les 7 thèmes possibles, l’équipe éducative de Jean-Jaurès élémentaire, menée par Stéphane Arbouys, a décidé de se pencher sur la solidarité. Un questionnaire est remis à tous les enfants. Objectif : faire un diagnostic, avec eux, sur leur sentiment par rapport à l’école. «Grace à ce diagnostic, on a rassemblé tous les partenaires autour de ce projet et d’actions concrètes», initie Stéphane Arbouys.
Et quand on dit tous les partenaires, ce sont vraiment tous. A commencer par les enfants eux-mêmes. «Ils sont au cœur du projet. Ils ont eu un vrai rôle décisionnaire dans cette action.» Ce sont eux qui, par exemple, ont imaginé “le banc de l’amitié”. Un banc coloré (que les élèves de CE1 ont repeint), sur lequel les enfants qui se sentent seuls peuvent s’asseoir, pour se signaler à leurs camarades. Ceux-ci n’ont donc plus qu’à aller les chercher pour jouer ou pour parler.
Les associations et la Ville ont aussi été parties prenantes. «L’OCCE, l’association Etincelles et la Ville nous ont aidé à mettre en place un projet plantation. L’école a désormais un petit jardin, avec un hôtel à insectes», explique Julie Chen, directrice de l’école. Depuis longtemps également, l'école se trouvait trop visible de l'extérieur : la réflexion autour du projet jardin a permis d'aboutir à la création d'un brise-vue végétal.

ecoecolejeanjaures-2

Les parents d’élèves eux-mêmes ont participé à l’aventure, à travers un projet médiation. Tous les adultes participants, parents d’élèves, enseignants, périscolaires, associatifs, agents de la Ville, ont été formés par l’association Médiacteur, en partenariat avec le collège Léon-Blum. Une formation (les samedis après-midis, sur la base du volontariat !) a permis de créer des binômes, qui formeront à leur tour les enfants, pour que ceux-ci assurent la médiation dans la cour de l’école.
Des actions suivies et élaborées au cours de 3 comités de pilotage (auquel participait le représentant des élèves). Un comité de pilotage qui ne relâchera pas ses efforts. Dès la rentrée 2018, alors que les idées mises en place pour l’Eco-label sur la solidarité entreront en vigueur, l’équipe pédagogique commencera à plancher sur un nouveau Eco-label, consacré à la santé.