Publié le 30/08/2019 par Mairie de Villiers-le-Bel

Depuis déjà de nombreuses années, la commune de Villiers-le-Bel s’est clairement engagée dans la direction du développement durable, en réalisant avec les habitants un Agenda 21 prévoyant plus de 200 actions visant à créer les conditions environnementales, sanitaires et sociales d’un mieux vivre pour chacun.

Villiers-le-Bel dispose d’un vrai potentiel vert de par sa situation géographique et les nombreux espaces urbains végétalisés.

Au travers de son projet urbain, la municipalité entend concrétiser ce potentiel en mettant en valeur les parcs existants et en développant notamment l’agriculture urbaine, les jardins partagés et familiaux. Les liaisons douces, piétonne et cycliste, seront développées dans tous les quartiers et bénéficieront d’une vraie continuité, notamment en direction de la gare RER.

Ainsi, à l’occasion des nouveaux projets de renouvellement urbain engagés pour les quartiers du Village, de Derrière-Les-Murs-De-Monseigneur et du Puits-La-Marlère, la municipalité développera les projets suivants :

Puits-La-Marlière

  • Les trois parcs Ginkgo, Sainte Beuve et Jean Vilar seront réaménagés pour constituer un tout mis en valeur, notamment lié par la création d’un mail nord/sud aménagé à partir de la voie moyenne et la rue Henri Sellier.
  • Si une large bande située entre l’Est et l’Ouest du territoire communal permettra de développer l’agriculture urbaine et les circuits locaux d’approvisionnement alimentaire, la bordure Est du Puits-la-Marlière fait l’objet d’un projet d’agriculture urbaine tourné vers les loisirs, l’éducation à l’environnement et à la biodiversité. Ce projet, qui devra être mieux défini avec les acteurs locaux et les habitants en 2019, envisage la mise en place de jardins partagés (un projet est déjà en cours sur le parc Maurice Utrillo, avec de premiers résultats prévus avant l’été), de vergers collectifs dont une partie devrait permettre une cueillette en libre accès, mais aussi de ruches pour une production de miel locale et, éventuellement à terme, d’une micro-ferme pédagogique.

Quartier Derrière-Les-Murs-De-Monseigneur

  • Un cheminement piéton le long de l’allée des Charmes sera réalisé, afin de rejoindre le Parc de l’Infini.
  • L’allée Derrière-les-Murs sera requalifiée et participera au maillage piétonnier de la ville en direction de la gare RER. Elle permettra également de mettre en valeur le parvis du groupe scolaire Emile Zola et facilitera l’accès au complexe sportif Nelson Mandela.
  • Les placettes Bois Joli, Derrière-les-Murs et des Commerces seront créées. Elles permettront aux habitants de se réapproprier et de partager des espaces conçus pour la détente.
  • Si une large bande située entre l’Est et l’Ouest du territoire communal permettra de développer l’agriculture urbaine et les circuits locaux d’approvisionnement alimentaire, des espaces libérés grâce à la démolition de certains bâtiments permettront de créer des surfaces de jardinage de proximité au cœur du quartier.
  • Voie tangente du quartier mais ô combien fréquentée par de nombreux habitants de Derrière-Les-Murs, notamment pour accéder à la zone commerciale des Tissonvilliers, l’avenue des Erables verra dans un premier temps ses traversées piétonnes modifiées pour les rendre plus sûres, de jour comme de nuit. A terme, avec la création de voies Est-Ouest (prolongement de la rocade 970 au nord du Puits-la-Marlière vers Ecouen et de l’avenue du Parisis entre Garges et la rd 316) soulageant de fait le trafic sur l’avenue des Erables, s’engagera l’étude visant à réduire son gabarit.

Village

  • L’église de Villiers-le-Bel, classée monument historique, verra sa toiture, pour l’instant en tôles, refaite.
  • L’église et la mairie, deux équipements importants du Village seront mis en valeur. Leurs abords seront réaménagés sous la forme de parvis offrant aux habitants des lieux de détente.
  • Les rues de la République, Gambetta et Pressoir seront requalifiées.
  • Les trois parcs Ginkgo, Ste Beuve et Jean Vilar seront réaménagés pour constituer un tout mis en valeur.
  • Les travaux de requalifiquation et d’aménagements du Mont Griffard entrepris en 2018 se poursuivront pendant les années à venir. À terme, le Mont Griffard deviendra un espace naturel boisé pour le plus grand plaisir de tous.

 

Retour aux actus
© Mairie de Villiers-le-Bel |  Mentions légales |  Paramétrage des cookies |  Accessibilité
Retour en haut de page