Publié le 10/05/2019 par Mairie de Villiers-le-Bel

Mercredi 8 mai 2019… L’actualité permet parfois de rappeler le rôle important des commémorations, cette nécessité de se souvenir ensemble. Se rappeler d’un événement passé, de ses victimes, de ses héros, de ses bourreaux, … comprendre les mouvements et mécanismes qui purent conduire aux pires ignominies humaines pour mieux agir sur le présent.

A Villiers-le-Bel, ce moment commémoratif a débuté en effet square Mendès-France, autour de la stèle érigée en mémoire des victimes de la Shoah et de la barbarie nazie. De la « nouvelle » stèle devrions nous dire, puisque celle-ci fut profanée il y a quelques mois.

Le Maire Jean-Louis Marsac, comme le député François Pupponi mais également MM Taïeb et Karsenti représentant respectivement le CRIF et le consistoire de Paris, ont fait part de leurs inquiétudes devant la montée des actes antisémites constatée l’année dernière en France.

Le Maire a rappelé à l’assistance, composée d’une petite centaine de personnes, combien la collectivité beauvillésoise vivait en harmonie dans sa diversité culturelle, philosophique et religieuse et qu’il ferait tout avec ses collègues élus du Conseil municipal pour que cela demeure. François Pupponi s’est quant à lui fait l’écho du travail parlementaire en cours au sujet de l’antisémitisme, afin que soient condamnés ceux qui aujourd’hui expriment leur antisémitisme en contestant l’existence même de l’Etat d’Israel.

M Taieb a rappelé l’impérieuse nécessité de réunir les humains, qu’ils aient un Dieu ou pas, autour de valeurs de tolérance afin que notre société en finisse enfin avec ses mortifères voire génocidaires penchants.

Le temps de traverser la ville et une assemblée s’est reformée, toujours sous la pluie, autour du Monument aux Morts pour commémorer l’armistice du 8 mai 1945. Après les remises de décorations militaires à des vétérans de l’armée française ayant combattu en opérations extérieures, Jean-Louis Marsac a tenu à faire le parallèle entre les résolutions nées en Europe au lendemain du deuxième conflit mondial et les élections européennes du 26 Mai qui approchent, mettant clairement en garde celles et ceux qui pensent que la solution à  nos problèmes « sociétaux » passerait par la fermeture des frontières et le repli de chaque nation sur elle-même.

Il a redit avec force, que l’origine européenne du second conflit mondial eut pour terreau ce même type de convictions erronées. Ces deux moments commémoratifs ont eu pour vertu de le rappeler, non sans émotions,  à l’assemblée présente.

Infos pratiques

Thématiques

Information municipale
Retour aux actus
© Mairie de Villiers-le-Bel |  Mentions légales |  Paramétrage des cookies |  Accessibilité
Retour en haut de page