Publié le 28/03/2019 par Mairie de Villiers-le-Bel

Depuis plusieurs mois, la police municipale fait passer à tous les enfants de CM2 de la Ville le Permis internet. Une conférence a permis de présenter le dispositif aux familles… et de rappeler les éventuels dangers d’Internet.

On a tous un écran chez soi… un téléphone, une tablette, un ordinateur… Un objet devenu anodin, mais qui peut faire prendre de gros risques à un enfant. C’est pour cela que, depuis plusieurs années, la police municipale fait passer le “permis Internet” à tous les enfants de CM2 des écoles beauvillésoises.  
Le 13 mars, un atelier conférence “Internet en toute sécurité, parlons-en en famille” était organisé par la police municipale. Le public visé cette fois-ci : la famille dans son ensemble et les parents en particuliers.
L’enjeu est réel : «82 % des enfants de 9 à 11 ans se connecte au moins une fois par semaine à Internet, a rappelé en préambule Jacqui Benzaquen, des assurances Axa, partenaire du permis Internet. A partir de 11 ans, 30% se connecte tous les jours. 26% essaye de s’y faire de nouveaux amis, 13% communique avec des gens qu’ils ne connaissent pas.»
De fait, la police municipale le constate à Villiers-le-Bel également, lorsqu’elle interroge les enfants de CM2 sur leurs pratiques. «La plupart jouent à des jeux vidéos en réseaux, notamment le célèbre Fortnite, détaille Catherine Fourcroy de la Police municipale de Villiers-le-Bel. Ils croient être entre eux sur ce jeu : ils n’ont pas du tout conscience que les personnes avec qui ils discutent ne sont pas forcément ceux qu’ils croient.»
Bref, il ne faut donc pas oublier la sécurité… Sans pour autant interdire tous les écrans. L’arme ultime contre les dangers d’Internet, c’est le dialogue, comme l’a rappelé Eric Andrade, expert en éducation numérique. C’est d’ailleurs l’idée même de cette conférence-atelier : créer les conditions du dialogue entre parents et enfants. «L’idée, ce n’est pas de dire  “Internet, c’est mal, c’est dangereux, tu dois arrêter”, parce qu’alors l’enfant va se fermer et ne signalera pas s’il croise un comportement inadapté. Au contraire, il faut s’en servir dans le dialogue, explique Eric Andrade. De même, si votre enfant vous rapporte un dialogue ou une scène qui l’a choqué, il ne faut pas lui confisquer la tablette ou le téléphone en retour, sous peine de le braquer. Il faut en parler avec lui.»
De la même façon, Internet ne doit pas devenir une obsession. Eric Andrade l’a rappelé, aux parents de limiter la durée de connexion de leur enfant, afin de préserver leur sommeil…

La boite à outils d’Internet

Pour sécuriser au maximum la navigation de vos enfants, il existe quelques petites règles simples à appliquer :

  • Si la configuration de votre logement le permet, installez toujours l’ordinateur familial dans le salon ou un endroit de passage (et donc, surtout pas dans sa chambre), de façon à pouvoir  jeter un coup d’œil sur ce qu'il fait. Même chose s’il utilise une tablette ou un téléphone : il doit rester dans la salle familiale.
  • Il existe toujours des risques que des images ou des vidéos déplaisantes ne surgissent au hasard d’une recherche. Il existe dans ce cas des outils pour protéger votre enfant, sans entraver son utilisation d’internet :
    • le safe search sur google (que vous pouvez activer ici !) qui permet de filtrer les contenus non adaptés.
    • le mode restreint sur youtube. Pour ce faire, il est nécessaire de se créer un compte. Cliquer sur l'icône de votre profil, puis, tout en bas de la liste, sur “Activer le mode restreint”.
    • Le site e-enfance.org recense toutes les possibilités de contrôle parental.
  • Intéressez-vous à ce que fait votre enfant : demandez lui de vous montrer ce qu’il fait, écoute, regarde, lit sur internet, posez lui des questions sur les jeux auxquels il joue. Cela permet de créer un échange autour de ses pratiques, mais attention ! sans jugement. Pour enclencher le dialogue, proposez-lui par exemple de regarder certaines vidéos du Roi des rats. Ce youtubeur connu s’est spécialisé dans les vidéos de prévention, sur les risques d’internet.
  • Limiter la durée devant l’écran. Pour cela, il existe des “limiteurs” de temps : sur PC (PC-Time Manager, Enuff PC, ComputerTime, par exemple), sur mac (Timer ou Watcher, par exemple) ou des applications Android, iOS et autres pour restreindre l’utilisation d’un téléphone ou d’une tablette. Tapez limitation utilisation, par exemple, dans la barre de recherche.
  • Certaines applications, comme parentsdans lesparages.com, permettent de contrôler en ligne et en direct l’accès à internet. Cette application intègre également une option pour désactiver les achats intégrés aux applications, afin d’éviter les dépenses imprévues. Certains parents, par exemple, ont dû rembourser plus de 2 000 euros d’achats de leurs enfants sur certains jeux…

Infos pratiques

Thématiques

Pratique Scolaire / périscolaire
Retour aux actus
© Mairie de Villiers-le-Bel |  Mentions légales |  Paramétrage des cookies |  Accessibilité
Retour en haut de page