Du Village à la Ville

Avant son urbanisation récente, Villiers-le-bel se résumait à un village de quelque 2000 habitants, regroupés autour du centre ancien, le Village (...)

Crédit photo : Peter17 - Sous licence Creative Commons 3.0


Des vestiges gallo-romains nous rappellent pourtant que notre commune a traversé l'histoire et qu'elle a été le témoin d'épisodes connus : Les guerres de religion y ont sévi ; en 1870, les Prussiens en guerre s'y sont installés.

Quelques ouvrages (notamment " Histoire de Villiers-le-Bel " de messieurs Guadagnin et Renaux) mentionnent aussi de nombreuses anecdotes, parfois surprenantes.

A la fin du 19e siècle, à partir de la construction de la gare de chemin de fer, une population ouvrière s'installe dans le quartier aujourd'hui appelé " les Charmettes ".

Ce deuxième quartier, situé sur la partie Est de la commune, se développera progressivement durant le 20e siècle.

Entre 1955 et 1972, trois quartiers constitués principalement de logements collectifs voient le jour.

Les Carreaux à la fin des années 50, le Puits-la-Marlière au milieu des années 60 et enfin Derrière-les-Murs, au début des années 70. Durant cette période, la population atteint et dépasse les 20 000 habitants. Villiers-le-bel voit donc naître une série impressionnante d'équipements qui répondent aux besoins divers d'une population jeune.

carreaux1970Ville d'accueil, Villiers-le-bel a continué son développement d'équipements et de services pour une population toujours aussi jeune, stabilisée depuis une quinzaine d'années aux alentours de 27 000 habitants.

En 1997, la Municipalité engage le développement économique de la commune sur la voie de l'intercommunalité en fondant avec la ville de Sarcelles " Val de France ". En 2002, la communauté d'agglomération " Val de France " est un pôle majeur de l'est du Val d'Oise qui regroupe plus de 120 000 habitants.

Géographiquement situé à 17 kilomètres au nord de Paris et à la limite Sud de la Plaine de France agricole et le plus souvent rurale, Villiers-le-bel s'étend sur 730 hectares dont près d'un dixième constitué d'espaces verts entretenus.