Cimetière : fini les herbicides

Depuis plusieurs mois, la Ville n’utilise plus de produits chimiques pour entretenir le cimetière.

Depuis 3 ans, la Ville n’utilise plus aucun produit chimique, herbicide ou pesticide, pour entretenir ses espaces verts. A l’exception, notable, du cimetière. Mais cet espace est désormais géré, lui aussi, sans substance phytosanitaire.

Conséquence visible : il y a déjà des mauvaises herbes qui poussent entre les tombes. Jolies, à l’instar des millions de pâquerettes qui avaient envahi les pelouses au printemps, ou moins esthétiques.

Plus de produits phytosanitaires ne signifie pas pour autant un cimetière envahi d’herbes folles. Les agents du service des Affaires générales vont continuer à entretenir les allées, mais uniquement à la main et à la binette. Un désherbage thermique sera aussi employé, notamment pour les petites surfaces situées entre les tombes.

Cette politique s’inscrit bien sûr dans le cadre de l’Agenda 21, voté par la Ville. Mais c’est également une obligation : en juillet 2015, la loi sur la Transition énergétique a interdit l’utilisation des produits chimiques, pesticides, fongicides et herbicides, pour le 1er janvier 2020, pour les cimetières. Engagée dans une politique volontariste du développement durable, la Ville de Villiers-le-Bel a décidé d’acter cet arrêt dès cette année.

cimetiereherbe-2

Parallèlement, une végétation spécifique va être plantée, dans le cimetière. Il s’agit de petites fleurs, qui sont spécialisées… dans l’élimination des mauvaises herbes plus laides. Revers de la médaille de tout cela : il y aura donc des plantes, visibles, dans les allées du cimetière. Les usagers vont devoir apprendre à les accepter. Elles ne témoignent pas d’un mauvais entretien, mais de méthodes moins invasives.

Dès l’année prochaine, la Ville va rénover le revêtement des allées du cimetière. Plusieurs allées sont concernées, notamment autour de la zone des tombes perpétuelles. Les travaux auront lieu en 2018.

cimetiereherbe-1