Ne jamais oublier : cérémonies du 8 mai 2015

8 mai 2015 : Ne jamais oublier par Ville de Villiers-le-Bel .


Au cours de deux cérémonies, Villiers-le-Bel commémorait ce 8 mai 2015, le 70e anniversaire de la capitulation de l’Allemagne nazie et de la libération par les troupes alliées des camps de concentration et d’extermination.

A 10 heures du matin, plus d’une centaine de Beauvillésois - habitants, élus, représentants de la communauté juive de la ville et des corps constitués, membres de l’association Ensemble Pour le Développement Humain et des Jeunes Sapeurs Pompiers – ont participé à l’inauguration d’une stèle dédiée au souvenir des victimes de la déportation et de la Shoah.

Entre 1939 et 1945,1 650 000 personnes, tsiganes, handicapés, homosexuels, asociaux, résistants, opposants politiques périrent, victimes de la politique de déportation instaurée par le régime nazi. Plus de cinq millions furent massacrées parce qu’elles étaient juives.

Une stèle pour nous rappeler les leçons de l’Histoire

70 ans après, alors que se tient en Allemagne ce qui sera probablement le dernier procès du nazisme et de la Shoah, les voix de ceux qui survécurent à cette barbarie s’éteignent une à une. Pour que leur mémoire soit conservée et transmises aux générations futures, les élus de Villiers-le-Bel ont souhaité qu’une stèle soit érigée dans le quartier des Carreaux, dans le square Pierre-Mendès-France.

Ce lieu a été choisi parce qu’il porte le nom de celui qui fut Président du Conseil de 1954 à 1955. Un homme intègre à l’engagement exemplaire comme militant antifasciste, comme résistant et comme combattant des forces françaises libres. Ce lieu est également situé à proximité d’un lycée où des jeunes apprennent un métier et se préparent à leur rôle de citoyen adulte. La stèle doit leur rappeler et nous rappeler les leçons de l’Histoire.

8mai20153

Car comme François Pupponi, Député de la 8e circonscription du Val d’Oise, l’a dit dans son allocution, l’antisémitisme est toujours vivace dans notre pays. En 2014, les actes antisémites recensés en France s’élevaient à 851 contre 423 en 2013.

Jean-Louis Marsac a décrit l’horreur vécue par les soldats alliés quand ils sont entrés dans les camps de concentration ou d’extermination de Dachau, Buchenwald, Treblinka, Chelmno, Auschwitz… Une horreur qui est gravée dans la mémoire de l’Humanité.

Le Maire de Villiers-le-Bel a rappelé que les camps de la mort sont le symbole de l’idéologie nazie qui s’appuyait sur le nationalisme, la xénophobie, le racisme génétique et l’antisémitisme.

« (…) chacun d’entre nous peut un jour devenir un loup pour l’homme, dès lors qu’il est manipulé par le populisme et la haine de l’autre (…) Voilà pourquoi nous devons nous souvenir et transmettre la mémoire. Voilà pourquoi nous devons demeurer vigilants, et ne faire aucune concession aux discours déviants.

L’extrême droite connaît un regain dans toute l’Europe. Elle peut toujours s’en défendre, le nationalisme, la xénophobie, le racisme et l’antisémitisme font partie de son patrimoine génétique. Ne croyez pas que je polémique en disant cela. J’ai appris avec autant de consternation que d’inquiétude que le Maire d’extrême droite de Béziers avait mis en place un fichier des élèves de sa commune, fichier qui les distingue par leur patronyme et les classe par religion.
Et je me suis souvenu d’André Tulard. Cet homme a été sous-directeur du « service des étrangers et des affaires juives » à la Préfecture de police de Paris entre 1940 et 1943. André Tulard a créé un fichier recensant 150 000 juifs vivant en région parisienne. C’est ce fichier qui servit à la rafle du Val d’Hiv des 16 et 17 juillet 1942. Prenons garde à la banalisation des discours et à la fausse innocence des actes. Quand l’exploitation populiste des difficultés rend acceptable l’inacceptable, l’humanité est en danger », a t-il notamment déclaré.

8mai20155

René Taïeb, Président de l’Union des Communautés juives du Val d’Oise, a tenu à remercier les soldats, les résistants et tous ceux combattirent le nazisme. « Prenons l’engagement de bâtir ensemble une société forte, unie, solidaire, basée sur nos valeurs républicaines », a-t-il demandé.

Marc Mazouz, Président de la Communauté juive de Villiers-le-Bel-Arnouville, a remercié les élus de la commune d’avoir fait ériger la stèle qui permet aujourd’hui d’honorer la mémoire des hommes et des femmes tombés sous le joug nazi.

8mai20156

La cérémonie s’est terminée, devant une foule recueillie et émue, par un dépôt de gerbes de fleurs et l’allumage d’une bougie à la mémoire des victimes de la Shoah et de la déportation.

La liberté, l’égalité, la fraternité, ne sont pas des acquis

A 11 h, a débuté au Monuments aux morts la commémoration du 70e anniversaire de la fin de la seconde guerre mondiale en Europe. Le bilan de ce conflit qui dura 5 ans et 8 mois et auquel participèrent 100 millions de combattants de 61 nations est le plus terrible qu’ait connu l’Humanité : 62 millions de morts, en majorité civils.

8mai20154

Dans son allocution, Jean-Louis Marsac a rappelé que le régime nazi est arrivé au pouvoir démocratiquement et, qu’une fois élu, il n’aura de cesse de tuer la démocratie allemande, en utilisant la propagande et la désinformation et cachant sa véritable nature.

Il a également souligné que c’est la création de l’Union Européenne qui a permis à notre continent de vivre en paix depuis 70 ans.

Le Maire de Villiers-le-Bel a demandé aux participants de se recueillir à la mémoire des soldats tombés au combat, des résistants, des millions d’enfants, de femmes, d’hommes morts sous les bombes, des millions d’êtres humains assassinés en masse par les nazis.

8mai20152

« Recueillons nous et souvenons-nous (…) transmettons la mémoire. Expliquons aux jeunes générations ce que le nationalisme, la xénophobie, la haine raciale produisent immanquablement quand elles arrivent au pouvoir. Ne cédons pas un pouce de terrain, ne concédons rien. Ce serait renoncer à notre liberté. La liberté, l’égalité, la fraternité, ne sont pas des acquis. Ce sont des combats permanents au sein de la société », a t-il dit pour conclure.

8mai20151