Esclavage et traite négrière : le devoir de mémoire

Le 23 mai 2012, Villiers-le-Bel a commémoré l’abolition de l’esclavage et rendu hommage aux victimes de ce crime et à celles de la traite négrière.

Commemoration1

Devant la stèle érigée au parc Jean-Vilar, Didier VAILLANT, accompagné de François PUPPONI, député, d’Ali SOUMARE, conseiller régional, d’élus municipaux et de représentants d’associations, a rappelé qu’il faut toujours regarder le passé, même douloureux, et continuer à transmettre la mémoire.

Il a salué l’important travail réalisé dans ce sens par les écrivains antillais.

La cérémonie s’est d’ailleurs terminée par la lecture, réalisée par Mesdames DESFOSSES et EVITA, membres de la compagnie ACTA, d’un texte écrit conjointement par Patrick CHAMOISEAU et Edouard GLISSANT, et d’un autre rédigé par Aimé CESAIRE.