Villiers-le-Bel voit la vie en bleu grâce à Catherine Van den Steen

Jusqu’au 31 juillet

Jusqu’au 31 juillet, une quinzaine d’œuvres de l’artiste Catherine Van den Steen sera exposée dans le hall de la mairie.

Les lignes sont franches, le paysage, presque symétrique, un effet rehaussé par le bleu, unique couleur vibrante de ces tableaux. Sous les photos et les pinceaux de Catherine Van den Steen, c’est un tout autre Villiers-le-Bel qui apparaît. Un autre Villiers-le-Bel, esthétique et poétique à découvrir jusqu’au 31 juillet, dans le hall de la mairie, où une quinzaine de toiles sont exposées.

vandensteen-7

vandensteen-6

Villiers a fortement inspirée l’artiste : «Ces immeubles et leurs longues lignes blanches ont un côté graphique très intéressant. Ce sont des formes simplifiées, épurées, une abstraction géométrique… Mais il y a des habitants dans ces formes dépouillées !», sourit l’artiste.

vandensteen-5

Pendant des semaines, en parallèle d’un atelier artistique organisé par l’association Art Tôt, l’artiste se promène dans le quartier du Puits-la-Marlière, armée de son appareil photo. Des photos qu’elle a ensuite recolorisées à la main, avec un bleu clair. Qui a une signification bien particulière : «il évoque le ciel. Mais le ciel des habitants n’est pas forcément celui qu’ils ont au dessus de leur tête. Pour moi, il évoque également l’espace vide, comme sous les lignes à haute-tension.»

vandensteen-4

Une rencontre avec l’Art Tôt

«Entre 2014 et 2015, Catherine Van den Steen s’est promenée dans Villiers-le-Bel pour capter l’espace, les lignes de surface et les personnes. Son regard s’est posé sur les grands ensembles, notamment ceux du Puits-la-Marlière. A travers elle, c’est notre réalité qui s’éclaire d’un jour neuf», s’est enthousiasmé Christian Balossa, adjoint au maire délégué à la Culture, lors de l’inauguration de l’exposition, vendredi 2 juin.

vandensteen-3

L’idée de l’exposition est née d’un atelier organisé par l’association Art Tôt, en 2014. «Il s’agissait d’un atelier intergénérationnel, avec les écoles Langevin-Wallon. L’expérience était si belle que je suis revenue plusieurs années de suite. Je ne serais même jamais venue ici si André Martin (le président de l’Art Tôt, ndlr), ne m’avait pas sollicité, assure Catherine Van den Steen. Et pourtant… Il y a un tel potentiel artistique dans cette ville.»
«Qu’une réalisation artistique accompagne un atelier, c’est la raison d’être de notre association, sourit André Martin, le président d’Art Tôt. Dans l’art, il y a beaucoup de chapelles. Cette exposition en fait tomber quelques unes, notamment en se rapprochant du vécu des habitants.» La série de tableaux est d’ailleurs en cours d’acquisition par l’Art Tôt, qui se constitue ainsi une artothèque, fondée sur Villiers-le-Bel.

vandensteen-2

Quant aux Beauvillésois qui souhaiteraient garder une trace de ces œuvres, un livre objet est à vendre. Environ 200 exemplaires ont déjà été vendus. Pour tout renseignement, rendez-vous ici.

vandensteen-1