Un nouveau forage pour la géothermie

Les travaux commencent

La géothermie chauffe environ 5 000 logements sur Villiers-le-Bel. Un moyen écologique et économique de se chauffer, qui doit être contrôlé. Depuis plusieurs mois, le débit d’eau puisé dans la nappe diminue dans le réseau de production de chauffage. Un troisième forage est donc en train d'être effectué.

Le principe de la géothermie

Imaginez un long tube de 25 à 35 cm de diamètre, plongeant à 1 800 mètres… sous le quartier des Carreaux ! Depuis longtemps, le chauffage d’une partie des logements de Villiers-le-Bel est produit par géothermie. L’autre partie de la chaleur (notamment lors des vagues de froid) est produite par une centrale de “cogénération”, qui fonctionne au gaz naturel ou par une chaufferie traditionnelle gaz.

Source : AdemeSource : Ademe

«Garantir une facture stable»

Problème : le débit d’eau puisée dans la nappe située sous Villiers-le-Bel a tendance à diminuer. Un peu trop et un peu trop vite. Or, une baisse trop forte pourrait avoir des conséquences sur… le portefeuille des Beauvillésois.

geothermie-1

En effet, actuellement, grâce à la géothermie, les 10 000 foyers concernés bénéficient d’une TVA réduite, à 5,5%, sur l’ensemble de leur facture énergétique, puisqu’ils utilisent une majorité d’énergies renouvelables, pour leur chauffage et leur production d’eau chaude sanitaire. Si la part géothermique diminue, celle de la cogénération et de la chaufferie gaz devrait logiquement augmenter. Or celle-ci utilise une énergie, le gaz naturel, qui n’est pas considérée comme verte : la TVA passera alors à 20%, sur une partie de leur facture d’énergie.

geothermie-2

«Le but de ces travaux est de pérenniser le prix actuel du chauffage urbain et de garantir une facture stable pour les prochaines années», explique Maurice Maquin, adjoint au maire en charge du développement durable. Coriance, qui exploite l’usine de géothermie de Villiers, mène ces travaux pour creuser un nouveau puits d’extraction (un investissement de 10 millions d’euros, à charge de Coriance).

geothermie-3

«Le prix restera ainsi stable, ce qui maintiendra la compétitivité du réseau de Villiers-le-Bel (et de Gonesse, puisque le site de production des Carreaux alimente également la commune voisine, soit 7 000 logements au total ndlr). Pour preuve, en 2014, le prix de la chaleur du réseau était environ 13% moins cher que la moyenne des prix des réseaux de chaleur français», assure Coriance. Par ailleurs, l’aquifère du bassin parisien est quasiment inépuisable.

geothermie-6

Des riverains protégés du bruit

Concrètement, les travaux se prolongeront jusqu'à l’hiver prochains. Le forage en lui-même prendra un mois, jusqu'à fin octobre : la foreuse devrait travailler 24 h sur 24. Le tubage s’effectue en même temps que le forage. Le chantier est aménagé pour limiter les nuisance pour les riverains (notamment ceux qui vivent le long de la rue de Goussainville) et l’utilisation d’équipements de forage électriques permet de limiter au maximum les désagréments.

geothermie-4

Les deux-tiers du terrain situé devant la centrale géothermique (jusqu’au city-stade) seroent fermés au public et seroent remis en état à la fin du chantier.
La mise en service du nouveau puits pourrait avoir lieu pour la fin d’année 2018.

geothermie-5