Les autoportraits numériques des 5e du collège Saint-Exupéry

Leurs œuvres seront exposées jusqu’à la fin du mois dans l’établissement

Les élèves de la classe de 5eA du collège Saint-Exupéry ont mené pendant toute l’année un projet autour de l’autoportrait. Aidé par leur professeur et un artiste, ils ont transformé leur selfie en œuvre abstraite.

Dans le hall du collège, dans le couloir de l’administration, de drôles de portraits s’affichent. Une multitude de traits, de couleur ou en noir et blanc, laissent deviner des visages, parfois nettement, parfois moins apparents… De très jolis autoportraits réalisés par les 5eA du collège Saint-Exupéry. Mais pas tout seuls…

autoportraitstex-1

«Ils ont réalisé des selfies qu’ils ont transformé avec l’aide d’un logiciel inventé par un ami artiste, Laurent Saksik, explique leur professeur d’arts plastiques, Philippe Clémenceau. A travers différents paramètres, ils ont fait évoluer leur photo vers un dessin et une œuvre d’art. Ils ont servi de testeurs au logiciel, qui n’avait jamais été utilisé avant eux !»

Confirmation des élèves unanimes : «On a aimé faire ça, car ce n’est pas fait à la main. On a choisi nous mêmes les paramètres, l’épaisseur des traits, la couleur, etc.»

autoportraitstex-2

Bref, une méthode qui permet «d’éviter l’argument du “Je ne sais pas dessiner”, sourit le professeur. Cette approche numérique décomplexe le dessin, mais leur permet aussi de comprendre l’écart qu’il y a entre une photo et un portrait artistique. Qu’un portrait ne s’arrête pas au selfie.»

Ce projet s’inscrit dans un travail de longue durée, mené par les 5eA autour de l’autoportrait. L’exposition sera visible pour les autres élèves du collège jusqu’à la fin du mois.

autoportraitstex-3