Epicerie sociale : la “bel” solidarité

L’épicerie sociale le Bel épi ouvrait ses portes vendredi 13 octobre, à l’occasion de sa table d’hôtes. Un buffet préparé par les bénéficiaires et les bénévoles pour faire découvrir l’épicerie sociale, en général, et, en particulier, le projet “Changir”, mené depuis 18 mois avec l'association La Case et consacré au développement durable.

Ils montrent fièrement les panneaux relatant leurs activités aux visiteurs. Les bénévoles sont à juste titre satisfaits du travail accompli à l’épicerie sociale, le Bel épi. Trois fois par semaine, ils sont 17 à distribuer des denrées alimentaires et à partager de la chaleur humaine avec des personnes en difficultés, qui peuvent ici trouver aide alimentaire, écoute et conseils. En septembre, 117 personnes ont ainsi bénéficié du soutien de l’épicerie sociale.
Une belle réussite qui fête cette année ses 18 ans. Et qui a décidé de continuer à s’améliorer. Il y a 18 mois, l’épicerie sociale s’est rapprochée de l’association La Case pour mener à bien un atelier, intitulé “Changir”, contraction de “changer” et “agir”.

tablehoteepiceriesociale-3

tablehoteepiceriesociale-4

C’est cette aventure qui était retracée par une petite exposition, présentée vendredi 13 octobre, lors de la “Table d’hôtes” de l’épicerie. La Table d'hôtes, une tradition bien installée à l'épicerie : bénéficiaires et bénévoles préparent un buffet pour remercier les partenaires du Bel épi. Cette année, l'événement donnait l'occasion de présenter ce projet particulier mené avec la Case. «Nous avons travaillé principalement autour de trois sujets, énumère Arlette Yaïch, bénévole de l’épicerie sociale et membre du conseil des Sages. D’abord la lutte contre le gaspillage alimentaire. Ainsi, nous avons concocté des recettes pour utiliser les restes, que nous avons traduites en plusieurs langues. L'épicerie a désormais un bac à compost pour les légumes abîmés. Ensuite, nous avons élaboré un livret pour les bénévoles, qui fait le point sur l’organisation de l’accueil et les informations nécessaires au bon fonctionnement de l’épicerie. Enfin, on a mis en place des réunions d’équipe plus fréquentes.» En effet, trois équipes se relaient pour les trois jours de distribution (lundi, mardi et jeudi) mais elles se rencontraient peu.

tablehoteepiceriesociale-6

tablehoteepiceriesociale-7

Ces nouveaux temps d'échange viennent compléter les ateliers partagés : cuisine, esthétique, coiffure, conseil en image, jeux de société parents-enfants… Autant de moments pour se retrouver ensemble. Comme lors de cette table d’hôtes conviviale…

tablehoteepiceriesociale-5

tablehoteepiceriesociale-8