Belles Hop’sessions de Villiers-le-Bel

Du 10 au 13 mai

Le festival Bel Hop’sessions s’est clôturé samedi soir, avec une semaine riche en animation. Retour en image.

Essayer les sports de demain

Et de fait, les jeunes Beauvillésois ont pu tester pas mal d’activités, hier après-midi, sur le parvis de l’espace Marcel-Pagnol : Parkour, l’art de faire des acrobaties à partir du mobilier urbain, stylo 3D, overboard, double dutch (avec le club de Villiers-le-Bel) et DJing, l’art du DJ.
En tout, plusieurs centaines d’enfants, des centres de loisirs ou venus en famille ont découvert ces activités.

belhop-1

belhop-2

belhop-3

belhop-4

belhop-5

La médiathèque en décors

Vendredi, changement d’ambiance. Lorsque le hip-hop rencontre la danse classique et moderne, cela donne un spectacle poétique. Surtout lorsque la scène est… la médiathèque Erik-Orsenna elle-même. La structure a ouvert ses portes en grand à Barima Osei. Le danseur beauvillésois, formé à DK Bel, a exploité, avec sa partenaire d’un jour, Isabelle Duflos, toutes les ressources du lieu, projetant des clichés argentiques, numériques et retouchés, qui l’ont inspiré pour cette “Carte blanche”.
«J’avais envie de jouer avec cette structure, à l’intérieur, mais aussi à l’extérieur, en investissant les patios. Et de dépoussiérer les stéréotypes sur les bibliothèques !», sourit Barima Osei. Un pari réussi, notamment auprès du jeune public, fasciné par la chorégraphie du jeune danseur.

retourcarteblanche-1

retourcarteblanche-2

retourcarteblanche-3

retourcarteblanche-4

La Battle du pacifique

Des chorégraphies, il y en avait forcément samedi également. Notamment parce qu’elles font partie intégrante d’une battle, l’événement de samedi après-midi, à la Maison Jacques-Brel. Plusieurs artistes, venus de toute l’Ile de France, mais aussi de l’étranger, se sont affrontés à coup de mouvements spectaculaires, devant un jury de professionnels. Et un public convaincu.

retourbattle-1

retourbattle-2

retourbattle-3

retourbattle-4

retourbattle-5

retourbattle-6

retourbattle-7

retourbattle-8

C’est avec la douceur de Barima Osei et de la compagnie Lézards Dorés que s’est conclue cette semaine des cultures urbaines. Une rencontre improbable, entre deux univers, celui du hip-hop et celui du violoncelle et de Jean-Sébastien Bach. Un moment de poésie qui a rassemblé plusieurs centaines de spectateurs à l’espace Marcel-Pagnol.

retourvioloncellehiphop-1

retourvioloncellehiphop-2

retourvioloncellehiphop-3

retourvioloncellehiphop-4

retourvioloncellehiphop-5

retourvioloncellehiphop-6