L'épicerie sociale : Le Bel ÉPI

L’épicerie sociale Le Bel épis c'est à la fois une aide alimentaire apportée aux personnes en situation de précarité et un lieu d’échanges, de mobilisation et de dynamisation.

• L’épicerie sociale : un lieu d’échanges, de mobilisation et de dynamisation


Gérée par le CCAS de Villiers Le Bel, l’épicerie sociale « Le Bel Epi » oeuvre depuis 11 ans dans le but d’accompagner des personnes en situation de précarité afin qu’elles retrouvent leur place au sein de la société, l’aide alimentaire étant un moyen d’y parvenir. Au fil des ans, une confiance s’est ainsi établie entre les bénéficiaires et l’équipe intervenant sur l’épicerie, facilitant les échanges.

L’équipe est composée d’une petite vingtaine de bénévoles et d’une « épicière » à temps plein. Les membres de l’équipe se partagent les différentes tâches : accueil, distribution, gestion et rangement du stock… L’accueil est primordial, bénévoles et bénéficiaires se retrouvent autour d’un café pour échanger et oublier les soucis quotidiens.

En fonction du montant accordé, les bénéficiaires établissent avec l’aide des bénévoles une liste des produits dont ils ont besoin. Pour les personnes ne parlant pas français, un classeur avec les photos des produits est disponible.

L’épicerie sociale, ouverte aux bénéficiaires trois jours par semaine, est adhérente à l’ANDES (Association Nationale de Développement des Épiceries Solidaires), qui organise régulièrement des rencontres, des formations pour les salariés et les bénévoles, ce qui apporte tant sur l’organisation générale que sur le relationnel avec les bénéficiaires.

Depuis sa création, l’épicerie sociale organise en outre des tables d’hôtes qui ont pour objectif d’accueillir les partenaires et les bénéficiaires.

Les repas sont élaborés par les usagers et l’équipe de la structure. En période de production, les légumes du jardin, accessibles aux personnes venant à l’épicerie et entretenus (plantations, semis et entretiens) par ces derniers de mars à novembre, sont utilisés pour ces repas. La récolte est ainsi partagée entre les jardiniers et alimente les ateliers cuisine.

Dans le cadre de la mise en place d’actions collectives allant au-delà de l’aide alimentaire, le CCAS a souhaité impliquer et valoriser les bénéficiaires sur un projet concret : Parcours de vie à travers l’art culinaire.

Le travail mené depuis plus de dix ans à travers de nombreuses interventions partenariales, locales et départementales (arts de la rue, journées du développement durable, fête de la ville, animations en maison de quartier, partenariat avec l’Université René Descartes) a amené l’équipe de l’épicerie à réfléchir à la création d’un outil fédérateur permettant d’une part, la revalorisation individuelle et l’estime de soi des usagers et d’autre part, la réalisation d’un ouvrage collectif reflétant la richesse de la diversité culturelle et la mise en commun des compétences de chacun.

L’élaboration de ce recueil est une étape dans l’action d’accompagnement de personnes souvent très éloignées de l’emploi et confrontées à des difficultés dépassant l’insertion professionnelle. Il permet de lutter contre l’isolement et le découragement inhérents à ces situations.

Source :

L’épicerie sociale : un lieu d’échanges, de mobilisation et de dynamisation - article paru dans le Guide "L’aide alimentaire des CCAS/CIAS en pratique" édité par L'UNCCAS

UNCCAS150
www.unccas.org

Télécharger le guide publié par l'UNCCAS

 couv-aidealim